top of page

Sophie 6ue le puy en velay, thérapie de couple le puy en velay,
relaxation le puy en velay,
sexologue haute loire, thérapie de couple haute loire, relaxation haute loire,
conseiller conjugal le puy en velay, conseiller conjugal haute loire,
Hypnose puy en velay, hypnose haute loire, hypnose france, hypnose auvergne, arreter de fumer, hypnotherapie le puy en velay, hypnotherapie haute loire, hypnotherapie auvergne, sophrologie le puy en velay, sophrologie haute loire, therapeute, psychologue le puy en velay, psychologue haute loire

  • Photo du rédacteurSophie Bakan

La dépendance affective : reconnaitre les signes et s'en sortir 


Vous pensez être au centre d’une dynamique relationnelle de dépendance affective ?  Vous vous demandez s’il est possible de vous défaire de la dépendance affective ?

Pour commencer, il est essentiel de reconnaître la dépendance

car c'est la première étape pour s’en détacher. Très bien. Mais une fois qu'on en a pris conscience, qu'est ce qu'on fait ?

 

En règle générale, nous sommes attirés par une personne qui présente des comportements de dépendance car nous sommes nous-mêmes dépendants, ce qui empêche de percevoir ce mode de fonctionnement au début de la relation amoureuse. Lorsque l'on devient amoureux d'une personne, l'on met notre énergie quelque peut au service de cette relation : j'ai envie que l'autre m'aime donc je deviens le partenaire idéal. Egalement, on cherche tout ce qui fait que l'autre devient notre idéal parce que l'on souhaite que cette histoire dure. Il y a cette période de flottement ou l'on accepte des choses plus ou moins désagréables, ou nos besoins passent au second plan, ou nos valeurs sont parfois foulées.

Vient ensuite la phase d'opposition, qui apparaît dans tout couple, vous la reconnaissez facilement car c'est le moment ou l'on trouve que "l'autre change". C'est pendant cette période que les premiers signes de la dynamique de dépendance affective se manifestent.

Lorsque l’on a pris conscience de la problématique, le comportement de dépendance affective, il est fondamental de sortir de ce fonctionnement, tout en améliorant sa relation. La thérapie de couple et la thérapie comportementale et cognitive permettent d'éclaircir la situation, d'en comprendre les mécanismes, et d'appliquer les mesures nécessaires pour en sortir.

 

Il est dans un premier temps indispensable d’en prendre l’entière responsabilité, même si c'est difficile pour l'amour-propre.

Evidemment, nous allons  chercher la source de notre problème dans notre enfance et accuser nos parents de nos maux. Ok. Et puis ? Hé bien il a effectivement dans notre histoire des éléments déclencheurs, mais ce sont des comportement qui dépendent du passé alors que notre comportement d'aujourd'hui fait partie du présent. Et c'est ici que nous allons agir, sur le présent, et le futur.

 

Petite précision si besoin : porter la responsabilité ne signifie pas de se blâmer et de se culpabiliser ! On réalise alors que l’on ne s’aime pas à notre juste valeur, , et que cela ternit notre façon d’aimer les autres. L'objectif ultime de cette démarche est d'apprendre à vous aimer convenablement  afin d'être certain qu’une autre personne puisse vous aimer.

 

L’une des principale racine de la dépendance affective est le manque d’autonomie, et il est très difficile de se sortir d’une telle dynamique car ce comportement de dépendance est sécurisant. L'objectif essentiel est de changer votre besoin de l’autre en désir de l’autre.  Il est fondamental de se familiariser en douceur à la solitude, d'apprendre à faire des choses seul(e), à votre propre rythme. Découvrir vos propres aspirations, et respecter l’autre et son besoin d’être parfois seul. N'ayez crainte, votre relation n'en sera pas affaiblie. Chacun peut s'épanouir en toute confiance. Vous apprendrez également à formuler vos besoins plus facilement. Nous travaillerons également sur les pensées et émotions négatives qui sont le quotidien de la dépendance affective.

Comments


bottom of page