top of page

Sophie 6ue le puy en velay, thérapie de couple le puy en velay,
relaxation le puy en velay,
sexologue haute loire, thérapie de couple haute loire, relaxation haute loire,
conseiller conjugal le puy en velay, conseiller conjugal haute loire,
Hypnose puy en velay, hypnose haute loire, hypnose france, hypnose auvergne, arreter de fumer, hypnotherapie le puy en velay, hypnotherapie haute loire, hypnotherapie auvergne, sophrologie le puy en velay, sophrologie haute loire, therapeute, psychologue le puy en velay, psychologue haute loire

  • Photo du rédacteurSophie Bakan

L'éjaculation prématurée



L'éjaculation prématurée n'est pas une maladie. Jadis, le but du rapport sexuel était la reproduction pour la survie de l’espèce, il n’y avait pas de notion de durée ou de plaisir, l'éjaculation se voulait donc rapide et cela n'engendrait aucune inquiétude. Avec le temps, le rapport sexuel a évolué, pour laisser place à la recherche de plaisir, et l'homme a dû s'adapter...

Il est complexe d'apporter une notion de durée lorsque l'on parle d’éjaculation prématurée. Néanmoins, la définition pourrait être celle-ci : éjaculation qui intervient rapidement et par surprise ( sans pouvoir la contrôler), au tout début de la pénétration, le coït dure en-deçà de une minute (on se pose la question à deux minutes).  L’éjaculation prématurée peut aussi survenir avant la pénétration, ou juste au moment de la pénétration. Pour être considéré comme éjaculation prématurée, il faut que le problème soit vraiment récurrent, c'est à dire à chaque rapport et depuis un moment ( quelques mois).

 

Il existe deux sortes d'éjaculations prématurées. La primaire et la secondaire. L'éjaculation prématurée primaire existe dès le début de la sexualité et persiste tout au long de la vie. L'éjaculation prématurée secondaire peut survenir chez l'homme à tout moment de sa vie et pour diverses raisons : problème(s) dans le couple, anxiété de performance ( l'anxiété est l'ennemi numéro un de l'éjaculation prématurée), autre dysfonction sexuelle comme la dysfonction érectile, prise ou arrêt de médicaments...

Parfois, les causes peuvent être physiologiques, cela relève alors du domaine médical ( Phimosis,  hyper sensibilité du gland, hyperthyroïdie, inflammation diverse...). L'homme est redirigé vers un urologue ou andrologue. 

     

En sexothérapie, ou sexologie, nous traitons des problèmes psychologiques : dysfonction érectile, problème(s) relationnel(s) dans le couple, anxiété de la performance, peur de ne pas être à la hauteur, un manque d’expérience sexuelle, un manque de confiance en soi... l'érection et l'éjaculation étant symboliquement représentatifs de la virilité, si la confiance en soi de l'homme est atteinte, il peut se sentir diminué.

La problématique que pose l'éjaculation prématurée est le cercle vicieux qu'elle engendre. Plus l'homme appréhende le rapport et l'éjaculation prématurée, et plus il éjacule rapidement. Il finit donc bien souvent par éviter les rapports sexuels, ce qui entraîne plus de difficulté à se contrôler... L'angoisse de l'échec devient omniprésente.

En sexothérapie, je mets en place une rééducation qui passe par l'apprentissage de son corps et du mécanisme d'éjaculation. Une part importante du chemin est dédiée au travail sur l'estime de soi et la confiance en soi. L'information sur le côté "technique" de l'acte sexuel est également essentiel. Et si l'homme qui subit l'éjaculation prématurée est en couple, j'implique la partenaire car il est primordial tout d'abord de dédramatiser la situation, de supprimer toute culpabilité de l'un ou l'autre partenaire, et de ramener de la complicité sexuelle au sein de ce couple.

N'hésitez pas à me contacter pour toute question.

Comments


bottom of page