top of page

Sophie 6ue le puy en velay, thérapie de couple le puy en velay,
relaxation le puy en velay,
sexologue haute loire, thérapie de couple haute loire, relaxation haute loire,
conseiller conjugal le puy en velay, conseiller conjugal haute loire,
Hypnose puy en velay, hypnose haute loire, hypnose france, hypnose auvergne, arreter de fumer, hypnotherapie le puy en velay, hypnotherapie haute loire, hypnotherapie auvergne, sophrologie le puy en velay, sophrologie haute loire, therapeute, psychologue le puy en velay, psychologue haute loire

  • Photo du rédacteursophie bakan

Cancer, amour et sexualité


L'annonce de la maladie fait immédiatement chavirer dans le drame le plus total. Si l'on sait qu'aujourd'hui les avancées médicales permettent le plus souvent une évolution vers la guérison, l'intimité est mise à mal et le comportement affectif, sensuel et sexuel du malade mais aussi de son conjoint subissent de grandes modifications.

 

Une fois le choc passé, et après que les équipes médicales aient permis de comprendre la maladie, et de prendre du recul face aux traitements, la consultation d'un sexologue s'avère essentielle afin de ne pas renvoyer l'intimité, la sensualité et la sexualité du couple au second plan.

En général, maintenir une sexualité est tout à fait possible, même si parfois des adaptations sont nécessaires. Il va falloir composer avec la maladie, c'est en cela que le sexologue peut accompagner dans le changement d'habitudes sensuelles et sexuelles, en amenant un positionnement positif et une nouvelle dimension sexuelle harmonieuse basée sur le bonheur et le désir, et conjuguée avec les hésitations du moment. Cependant, il est important de continuer à manifester avec naturel ses désirs.

Lorsqu'il s'agit de cancers symboliques comme ceux du sein, du pénis ou du testicule qui ce voient, ou de la prostate, de l'utérus ou de l'ovaire qui sont invisibles, les difficultés sont bien souvent liées à quelques points :

- Les conséquences de la maladie elle-même (fatigue, douleurs, etc.)

- La peur du regard de l'autre, peur de toucher ou d'être touché(e)

- Une difficulté à se sentir désirable, une dévalorisation de soi altèrent la vie sexuelle et entraînent une baisse du désir sexuel.

- Les séquelles sexuelles dues à certains traitements (chirurgie, radiothérapie). En cas de cancers gynécologiques par exemple, une radiothérapie peut entraîner une fragilité passagère des muqueuses ou une sécheresse vaginale, d'autant plus si le traitement entraîne un déficit hormonal, qui peut être compensée par des lubrifiants intimes, perte du désir sexuel, problème d'érection ou d'éjaculation.

Le sexologue permet au couple de s'exprimer, à deux, ou en parfois en séance individuelle, de se déculpabiliser de ne pas avoir de relations sexuelles satisfaisantes ou de ne pas en avoir envie, ce qui évite également au conjoint de se sentir rejeté ou incompris.

Comments


bottom of page